Prévenir la Perte d’Autonomie

Bien souvent, c’est la survenue d’une crise imprévue qui signe la perte d’autonomie: chute, maladie, pertes de mémoire...

 

Il est pourtant possible de repérer certains signaux annonciateurs de cette crise. Si l’entourage sait lire ces signes avant-coureurs, il peut alors anticiper la crise et prévenir la perte d’autonomie. Ci-après les quelques indices qui doivent éveiller votre attention :


Augmentation de la fréquence des ennuis de santé

Notamment : douleurs récurrentes, détérioration rapide de l’ouïe ou de la vue, ou encore une hygiène négligée.


Apparition de troubles de l’équilibre

Des chutes fréquentes peuvent révéler l’existence d’une pathologie : un examen médical complet est préconisé. L’achat d’une canne ou d’un déambulateur peut également éviter qu’une de ces chutes n’ait de conséquences plus fâcheuses (fractures du col du fémur).


Altérations étranges du comportement

Des colères irrationnelles, des négligences répétées dans l'entretien de la maison, l’accumulation de factures non réglées, le courrier qui s’amoncelle, des chèques retournés parce qu'illisibles, peuvent signaler des troubles de la mémoire voire des troubles mentaux. Ceux-ci peuvent être légers ou bien être le signe de maladies plus handicapantes.

En savoir plus  sur la maladie d’Alzheimer.


Changements des habitudes alimentaires

Alimentation déséquilibrée ; achats alimentaires désordonnés ; moins de plaisir à se cuisiner des repas ; difficulté croissante à utiliser des instruments de cuisine habituels : autant de signes à détecter qui indiquent la nécessité de rapidement mettre en œuvre des solutions alternatives (aides à domicile, livraison de repas ).


Signes de dépression

Votre proche parent veut rester isolé ; il néglige son apparence, fait montre de désintérêt pour des activités autrefois appréciées ? Sa bonne humeur a fait place à un caractère apathique avec des sautes d'humeur brutales ? La dépression guette. Chez une personne âgée, celle-ci peut révéler l’existence de troubles de santé sérieux. Poussez votre proche à consulter un médecin, encouragez-le à sortir, faire des rencontres, avoir des activités collectives.